... Bienvenue sur le site internet de notre association ...

Bonne année 2023 ! Merci de penser à payer votre cotisation si ce n'est pas déjà fait...
Expositions à venir
En voir plus ...

Nos tables de dépouillements

Pourquoi les dépouillements ?

 

Les généalogistes utilisent comme principale source pour leurs recherches l'état civil, plus précisément les registres paroissiaux (avant la Révolution) et ceux de l'état civil (après la Révolution).

Les mêmes généalogistes parlent souvent pour les premiers des B. M. S. (Baptêmes, Mariages, Sépultures) et pour les seconds des N. M. D. (Naissances, Mariages, Décès).

Les registres bien que numérisés et accessibles en ligne sont souvent difficiles à lire pour plusieurs raisons. D'abord la personne qui écrit le fait plus ou moins bien, ensuite la façon de former les lettres a varié dans le temps. Certains ont utilisé des abréviations, d'autres des expressions qui n'ont plus cours aujourd'hui. Tous ces registres sont tenus dans l'ordre chronologique, ce qui nécessite de lire presque tout le registre pour retrouver un acte.

Aussi, Le Loiret Généalogique, comme la plupart des associations généalogiques de France, a-t-il entrepris de procéder au dépouillement des dits registres afin de les exploiter plus rationnellement et accélérer les recherches.

L'objectif est donc de lire systématiquement tous les actes des siècles passés et de relever tout ou partie des informations qui y sont mentionnées. Selon le contenu des actes eux-mêmes et le courage de celui qui dépouille, les données retranscrites seront plus ou moins nombreuses. Il ne s'agit en aucun cas d'une transcription « mot à mot » ou « ligne à ligne ». Dans tous les cas, ces relevés permettent d'avancer plus vite que s'il fallait consulter les registres. (Ce qui ne dispense pas du recours à ceux-ci pour vérifier ou approfondir).

Quels dépouillements ?

 

Quels dépouillements au LG ?

Quand les premiers volontaires ont eu l'idée de dépouiller les registres, ils ont, la plupart du temps, commencé par les actes de mariages.

Ce sont en effet les actes les plus « riches » : on y trouve la mention de deux familles, et de précieuses informations.

Ce sont aussi les actes les moins nombreux, on arrive donc plus vite au bout de la période dépouillée que pour les baptêmes/naissances et les sépultures/décès (entre 4 et 7 fois plus d'actes en moyenne).

Ceci explique qu'il reste assez peu de communes dont on n'ait pas dépouillé  les mariages, en tout cas pour leurs registres paroissiaux d'avant la Révolution.

Il reste beaucoup à faire en matière de dépouillements pour les deux autres types d'actes et les bonnes volontés sont les bienvenues.

L'union fait la force !

Il n'est jamais trop tard (ni trop tôt !) pour rejoindre ceux de vos collègues qui ont déjà répondu OUI à notre appel à l'aide.

Il est proposé, dans un premier temps, un petit test sur une petite période. On prend alors conscience du travail à faire et de son intérêt …Un essai n'engage à rien !

Pour en savoir plus, et vous porter volontaire contactez-nous.

La liste et où les consulter ?

Ci dessous, vous pouvez visualiser la cartographie de nos dépouillements
Baptêmes :    avant la Révolution / Naissances :    après la Révolution
Mariages :    avant la Révolution    /    après la Révolution    /    Contrats de mariages
Sépultures :    avant la Révolution / Décès :    après la Révolution
   Diocèses du Loiret

Liste de nos dépouillements sur le site de Généabank , vous pouvez les consulter sur ces différents sites :


geneabank
www.geneabank.org

  Nb d'actes accessibles sur nos bases de données :
au 1er Juin 2021 il y a plus de 4,6 millions d'actes,
et la base du LG s'enrichit régulièrement de nouveaux apports...

Selon le cas, nos relevés sont du dépouillement "classique", très souvent filiatifs... quand la filiation (au moins un parent est cité) est indiquée dans l'acte, ou non filiatifs puisque issus de la saisie de tables décennales.


genealogie
www.filae.com

 

Nos dépouillements peuvent être aussi consultés, sous forme papier lors des permanences

Les dépouillements, un peu d'histoire...


Les dépouillements faits au sein de notre association ont commencé, il y a fort longtemps, depuis la fin des années 1970.

Quelques bénévoles, fidèles pendant des années (un certain nombre sont décédés depuis...), ont, travaillé sur les registres originaux aux Archives Départementales du Loiret, ou aux Archives municipales d'Orléans pour en faire le relevé, manuel à l'époque, des actes, et d'abord des mariages, actes les plus riches en informations.

Quelques-uns ont travaillé aussi sur l'enquête « TRA » avec les fiches dites « TRA/DUPAQUIER/PELISSIER », et ont contribué indirectement aux publications « démographico-généalogiques » qui en sont issues.

Le modèle de ces fiches a été repris plus tard pour nos propres dépouillements.

Plus tard, nous avons eu, pendant quelques années, un à deux salariés qui ont fait du dépouillement sur place et/ou qui ont saisi au clavier ce qu'on nous déposait sous forme de fiches TRA ou de cahiers en tous genres.

Une base de données informatisée s'est peu à peu constituée, nos travaux ont été rendus disponibles sur le Minitel « 36 17 Genea 45 ».

Depuis, nous sommes passés sur le web, sur différents serveurs, voir dans le volet de cette page "La liste et où les consulter ?".

Le travail de dépouillement continue aujourd'hui.

 

 

.